skip to Main Content
Envie, Désir, Plaisir

Envie, désir, plaisir

Je vous gène à parler d’envie, de désir, de plaisir ? de rencontre et d’envie de relation aussi ?

Je vous pose la question pour vous prévenir, parce que je vais être franche. Je n’ai pas peur des mots et j’aime jouer avec ceux que beaucoup s’interdisent.

J’espère que je vous intrigue et je vous promets de ne pas vous choquer. Je vais vous parler de mon métier, parce que j’en suis fière et qu’il est méconnu.

Alors ce métier me direz-vous ?

Passionnés et extravertis, c’est à vous que je pense.
Timides mais tellement pleins d’idées et d’envies, c’est à vous que je parle
Quand on me pose la question de mon métier, j’adapte ma réponse au contexte.
Et puis quelquefois, un autre contexte et un autre interlocuteur réveillent en moi cette femme espiègle (que je ne cache jamais très longtemps), et pour peu que j’aie en face de moi une personnalité qui me titille…. je sors mon arme secrète.

Les mots du désir et du plaisir.

J’avoue que ce que j’aime le plus dans mon métier, ce qui me fait vibrer, occupe mon esprit en permanence, excite mon imagination et booste ma créativité, c’est d’abord la rencontre et ensuite la relation. Je ne parle pas de séduction parce que c’est implicite et que le l’idée me semble plus évocatrice que le mot exprimé.

Je parle de la rencontre qui survient à un moment où on ne l’attendait plus. La rencontre qui réveille l’envie d’avoir envie parce qu’avec elle, reviennent toutes ces sensations que l’on croyait oubliées à force de devoir y renoncer. Je suis certaine que vous ressentez ce que je vous dis et que je pourrais me passer des mots qui vont suivre.
Oui, vous savez, vous connaissez et vous aimez comme moi cette bouffée de je ne sais quoi qui d’abord vous étonne. Oui elle vous étonne et vous avez un moment de doute et d’hésitation : « est-ce bien ça ? ». Et puisque oui, la sensation de plaisir se fait plus présente, plus évidente… vous ne résistez plus et vous laissez la vague vous submerger. Du plaisir à l’état pur.

C’est ça mon métier.

Je ne suis pas celle qui donne du plaisir, mais je suis celle qui réveille l’envie de donner du plaisir. Je crée la rencontre autour de cette notion, que je sais culturellement parfois sulfureuse.
Ah mais non ! je me suis mal exprimée. Je ne suis pas une entremetteuse et je ne gère pas un club de rencontres.

Mon job à moi c’est de remettre l’envie, le désir et le plaisir dans la relation entre les entrepreneurs et leurs clients.

Mon job à moi, c’est de permettre que tous ces non-dits s’expriment d’une manière ou d’une autre pour que chacun comprenne que rien n’a changé au fond.
Même dans une relation qui a pour vocation à devenir commerciale, il y a d’abord une rencontre entre deux personnes, entre deux humains.
(Tiens, ce mot là sonne désormais faux quelquefois. On n’ose plus l’employer tellement il est galvaudé. Bref.) Je disais qu’au fond rien n’a changé. Dans chaque entrepreneur il y a un professionnel, fier d’un savoir-faire auquel il voue une vraie passion.
 
Dans le choix de son métier il y a une histoire d’homme, et c’est la même chose pour tous ceux qui le suivent et l’encouragent dans son aventure. Et ce professionnel que vous êtes, fait tout cela pour répondre à des attentes, pour apporter des solutions à des gens dont elles changeront la vie.
Oui, c’est pour cela que ces deux personnes doivent se rencontrer. Le client pour demander, le professionnel pour répondre.

Internet ?

Et ce n’est pas parce qu’il y a désormais internet et des sites, que la notion de relation de proximité et humaine a perdu sa valeur. Oui elle a changé, c’est vrai, mais c’est dans l’esprit des hommes focalisés sur le profit qu’elle a perdu du sens, pas dans le quotidien des entrepreneurs par vocation.
Une relation, elle est ce que l’on veut qu’elle soit.

Alors finalement …?

Vous ai-je choqué ? Si oui, je m’en excuse.
Une prochaine fois, j’emploierai d’autres mots sans doute, mais je n’aurai pas changé de perspective sur mon métier et sur la communication telle que je la désire.

Une pro parle à des pros

Je ne vais pas vous mentir. Pour parvenir à cette relation professionnelle il  y a des contraintes.

Cette communication, cet échange, s’obtiennent par le choix des contenus, c’est à dire par tout ce qui peut véhiculer les preuves de votre expertise, de vos talents, et de tout ce qui fait votre valeur ajoutée mais aussi et surtout unique.
Je laisse de côté le champ sémantique du plaisir à regret pour insister sur les contraintes et la stratégie qu’un objectif relationnel exige.
  • votre parfaite connaissance de vous-mêmes, du sens au cœur de votre métier et de la cohérence dans toutes les actions que vous êtes prêts à mener pour développer un projet professionnel à votre image
  • une même exigence de connaissance approfondie de ceux auxquels vous avez envie de parler, de ceux qui motivent vos projets et inspirent vos idées : vos clients et futurs clients
  • une envie chevillée au corps de partager pour construire. Partager votre histoire en invitant vos clients à vous y rejoindre et à en écrire une partie avec vous.

La naturel se travaille

Mais en travaillant le contenu sur ces bases, vous n’investissez que ce dont vous disposez déjà et qui représente un capital certes immatériel mais d’une valeur qui mérite d’être vue dans son plus bel écrin
Mon regard s’illumine à l’idée que les entrepreneurs auxquels je m’adresse avouent qu’ils ont un cœur qui veut parler au cœur de leurs clients, parce qu’eux, de leur côté, n’osent presque plus espérer une vraie rencontre avec une suite et de l’échange réciproque.
Coucou les terriens ! humains, vous vous souvenez, nous sommes humains et notre humanité, organisée en société, n’en a pas moins gardé ce trésor, cette source de richesse et de bonheur : sa capacité à se laisser enchanter, son envie d’aimer, son besoin d’avoir envie, son enthousiasme par désir, son empathie par plaisir.

Entrepreneurs, artisans… des gens comme moi ont envie de vous rencontrer, ont besoin de vous aimer et sont impatients de pouvoir vous le dire.

Pour conclure

J’ai envie de vous parler d’autres professionnels qui travaillent à une communication humaine et ne craignent pas d’utiliser les mots d’enchantement, désir, plaisir.

  • Emmanuelle Tandonnet, de Kreactiv’ qui vous propose une conférence, intra ou inter-entreprises
  • Lucie Mi, qui offre une approche à la fois espiègle et neuro-scientifique de la relation-client. Un bonheur à lire et à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher